Bonjour à tous!

Nous sommes à Port Douglas pour 3 jours.

P1040388

Ici c'est climat tropical, chaleur humide, forêt vierge, champs de canne à sucre...

P1040267

P1040262 P1040302 P1040289

Derniers jours, le temps d'une journée avec Juan, guide aborigène,

pour découvrir la vie des aborigènes de cette partie de l'Australie.

 

J'en profite pour dire qu'en final je ne connaissais pas grand chose sur l'histoire de l'Australie:

les aborigènes sont sur le sol australien depuis au moins 40 000 ans et ont développé des modes de survie complètements différents, adaptés à chaque région et climat, et des dialectes différents (250 à l'origine ), mais toujours avec une société communautaire basée sur le fait de trouver de la nourriture.

Pas de chef, conflits réglés en 24h, pas de notion de "hier" ou de "demain", on vit dans le présent.

Pas de religion, mais des esprits du bien ou du mal, liés à la nature qui les entoure, en lien entre le monde des vivants et celui des ancêtres, et transmis aux jeunes lors de cérémonie " Le temps du rêve ".

Un mode de vie qu'évidemment les blancs à leur arrivée non pas compris du tout, et comme d'hab' n'ont pas non plus cherché à comprendre...

Malgré tout les aborigènes ont réussi à préserver leur culture, bien que depuis l'arrivée des colons, leur histoire 

ait été ponctuée d'évènements effroyables.

Depuis la fin des années 60 les textes évoluent heureusement vers une reconnaissance des aborigènes dans la société blanche,

mais le mal était fait, et leur situation est visiblement dramatique dans certaines villes.

 

Mais notre journée avec Juan était placée sous des signes plus légers:

les vertues médicinales des plantes que nous rencontrions, les coquillages, les outils et instruments de musique traditionnels, et... la pêche du crabe à la lance!

Avec théorie, puis exercices avant de le faire pour de vrai!

Autant vous dire qu'à moins de tomber sur un crabe suicidaire qui se serait jeté sous ma lance, j'ai tout de suite compris que je n'avais aucune chance de ramener l'ombre d'un crabe, et les 3 crabes délicieusement dégustés au déjeuner ont été pêché par notre guide!

Pour l'exercice, nous sommes allés sur cette plage:

P1040285

Mais bien sûr  il fallait s'avancer dans l'eau.

Sensibilisée que j'étais par le problème croco, j'ai posé la question avec mon anglais primitif, (mais efficace):

No croco???

La réponse a été claire; non pas ici, mais il faut rester sur la droite de la plage, les crocos sont sur la gauche,

( ah bon mais alors le croco, il reconnait sa droite de sa gauche? Ai-je pensé...)

Et argument final, Juan me montrant des enfants jouant dans l'eau dans la direction que nous allions emprunter,

signe que c'était sans danger ( les enfants australiens ne font pas d'erreur, ai-je à nouveau pensé ).

On a fait confiance, on avait de l'eau à mi-mollet,

et je me disais que vu la taille des crocos de mer ( 5 à 7 mètres ) j'allais forcément le voir dépasser au cas où!

Effectivement on a passé un super moment, avec la chaleur ambiante, les pieds dans l'eau

à courir après les crabes dans la bonne humeur, c'était bien agréable!

 

Petit cours sur les crocos pendant que j'y suis;

jusqu'à présent on avait vu que les gentils: les gentils sont les crocos d'eau douce,

plutôt timides ( ? ) ils ne mordent que s'ils se sentent aggressés,

( qui aurait l'idée stupide d'aller aggresser un croco?)

mais comme on saisit mal leur degré de paranoïa quand on les voit allongés au bord de l'eau,

on les évite de toute façon.

Mais en bord de mer ce sont les pas gentils: ils investissent la plage, remontent assez loin sur les rivières,

d'où le fait de la baignade interdite pratiquement partout, et eux attrappent tout ce qui se trouve à leur portée, 

(apparemment les chiens qui se promènent trop près de l'eau 

en font l'amère et dernière expérience),

sachant qu'un croco mange TOUT, viande humaine comprise,

Alors que comme me racontais une dame australienne qui venait de Perth:

là-bas le danger ce sont les requins, mais eux n'aiment pas la chair humaine: trop d'os,

quand ils vous machouillent, (elle n'a pas dit machouiller, c'est ma traduction), c'est par erreur!

 

On remarquera l'humour local avec cette peinture sur les toilettes publiques:

P1040264

 

C'était aussi le temps d'une journée sur la barrière de corail.

Une heure de bateau pour rejoindre la mangrove:

P1040335

et cette petite île, d'où nous partons nager avec masque et tuba

au dessus de la barrière de corail à quelques dizaine de mètres.

P1040318

 Je n'ai pas de photos de ce qu'on a vu, mais c'est tout comme à la télé!

Les poissons: des gros, des petits, des tous seuls, des en banc 

Les coraux: des gros, des petits, des...etc...

Le tout avec des couleurs incroyables, et, cerise sur le gâteau,

une tortue de mer qui est passée juste à côté de moi.

En bref une journée géniale! 

 

Le séjour s'est terminé, dernière promenade sur la belle plage de l'hôtel au coucher du soleil: 

P1040364

Cette fois encore, un panneau:

P1040363

Cette fois ce ne sont pas les crocos qui empêchent la baignade, mais les méduses, le sort s'acharne!

 

Je termine avec cette jolie vue de la baie, ici nous sommes à 15102 km de Paris!

P1040259

Voilà, le voyage était fini, Kate avait fait ses valises, il était temps de rentrer!

P1040356

J'ai bien sûr résumé le voyage, on a vu plein de choses en plus, 

et ça donne envie de voir d'autres coins d'Australie, mais il y a peu de chance qu'on refasse un aussi lointain voyage!!!

Je vais faire un petit message prochainement avec les adresses qu'on a aimé.

Prochain départ dans un mois et demi: l'Islande,

3 mois en van, ça va être une autre histoire!!!

A bientôt!